L’Ontario exigera une preuve de vaccination dans certains établissements

L’Ontario exigera une preuve de vaccination dans certains établissements

La province lancera un certificat de vaccination et une application de vérification de pointe pour freiner la propagation de la COVID-19

01 septembre 2021

Afin de protéger davantage la population ontarienne alors que la quatrième vague de la pandémie de COVID-19 provoquée par le variant Delta se poursuit dans la province, le gouvernement de l’Ontario, en consultation avec le médecin hygiéniste en chef, ont établi qu’une preuve de vaccination sera requise pour accéder à certaines entreprises et à certains lieux à compter du 22 septembre à 0 h 1. Cette mesure importante et essentielle pour protéger la capacité de nos hôpitaux contribuera à réduire les risques et encouragera tous les Ontariens et les Ontariennes admissibles à se faire vacciner. De plus, elle donnera aux entreprises les outils dont elles ont besoin pour assurer la sécurité de leurs clients, demeurer ouvertes et minimiser les perturbations.

« Alors que la lutte mondiale contre le variant Delta se poursuit, notre gouvernement est déterminé à continuer de déployer tous les efforts pour assurer la sécurité de la population, protéger nos hôpitaux et minimiser les perturbations pour les entreprises, a déclaré le premier ministre Doug Ford. Selon les dernières données probantes et les meilleures recommandations d’experts, les certificats de vaccination augmentent nos chances de ralentir la propagation du virus tout en évitant le retour au confinement. Si vous n’avez pas encore reçu votre première ou votre deuxième dose de vaccin contre la COVID-19, veuillez le faire dès maintenant. »

À compter du 22 septembre 2021, les Ontariens et les Ontariennes devront être entièrement vaccinés (c’est-à-dire qu’ils devront avoir reçu les deux doses du vaccin depuis 14 jours) et présenter une preuve de vaccination ainsi qu’une carte d’identité avec photo pour accéder à certains lieux et établissements publics. Cette approche se concentre sur les lieux publics intérieurs à haut risque, où le port d’un couvre-visage n’est pas toujours possible, notamment dans les lieux suivant :

  • Restaurants et bars (à l’exception des terrasses, de la livraison et des commandes pour emporter);
  • Boîtes de nuit (y compris les espaces extérieurs de l’établissement);
  • Espaces de réunion et d’événement, comme les salles de banquet et les centres de congrès ou de conférence;
  • Installations destinées aux sports, aux activités physiques et à l’entraînement physique individuel, comme les salles d’entraînement physique, d’activités physiques et d’activités récréatives, à l’exception des installations sportives pour les jeunes;
  • Événements sportifs;
  • Casinos, salles de bingo et établissements de jeux;
  • Concerts, festivals de musique, théâtres et cinémas;
  • Saunas, clubs échangistes et clubs d’effeuilleuses;
  • Établissements de course à l’intérieur (par exemple, courses de chevaux).

Ces exigences obligatoires ne s’appliquent pas aux établissements extérieurs où le risque de transmission est faible, y compris aux terrasses, à l’exception des boîtes de nuit à l’extérieur en raison du risque associé à ce type d’établissement.

De même, ces exigences ne s’appliquent pas aux établissements où la population peut recevoir des soins médicaux ou se procurer des fournitures médicales ni aux épiceries et établissements où l’on peut se procurer de la nourriture et aux autres biens ou services semblables. Conformément aux mesures de santé publique en vigueur, les politiques relatives au port du masque continueront de s’appliquer.

« Nous savons que la vaccination est la meilleure protection contre la COVID-19 et le variant Delta, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. Afin de protéger la santé et le bien-être des Ontariens et des Ontariennes, notre gouvernement offrira un outil supplémentaire qui encouragera encore plus de gens à se faire vacciner. De plus, cet outil offrira une protection supplémentaire aux personnes entièrement vaccinées qui souhaitent faire des activités en toute sécurité avec leurs proches et soutenir les entreprises locales. »

Pour les personnes qui ne peuvent pas recevoir le vaccin pour des raisons médicales, des exemptions peuvent être accordées sur présentation d’un billet du médecin jusqu’à ce que les exemptions médicales approuvées puissent être intégrées dans le certificat de vaccination numérique. Quant aux enfants de 11 ans et moins qui ne sont pas admissibles à recevoir le vaccin, ces derniers seront exemptés de ces mesures.

Au cours de la période du 22 septembre au 12 octobre 2021, les personnes qui assistent à des réceptions de mariage ou à des services funéraires dans des salles de réunion ou d’événement devront présenter un résultat négatif à un test de dépistage rapide d’antigènes de la COVID-19 datant d’au maximum 48 heures avant l’événement comme solution de rechange à la preuve de vaccination. Les particuliers devront se procurer ces tests de dépistage rapide d’antigènes à leurs frais.

L’Ontario développera et fournira des outils supplémentaires pour améliorer l’expérience des utilisateurs, l’efficacité et le soutien aux entreprises au cours des prochaines semaines, y compris des solutions de rechange pour les personnes qui n’ont pas d’adresse électronique, de carte Santé ou de carte d’identité. Le gouvernement travaillera avec les communautés autochtones pour l’implémentation de certificats de vaccination, qu’elles aient choisi ou non d’entrer leurs données dans COVaxON, tout en respectant les principes autochtones de gouvernance, de contrôle, d’accès et de possession des données.

À l’heure actuelle, les Ontariens et des Ontariennes ont accès à un récépissé de vaccination en format papier ou PDF qui comprend toute l’information pertinente pour prouver qu’ils sont entièrement vaccinés. À compter du 22 septembre, ils devront présenter ce récépissé de vaccination ainsi qu’une pièce d’identité avec photo, comme un permis de conduire ou une carte Santé, pour accéder à certains lieux. Cette approche est semblable à celle annoncée initialement en Colombie-Britannique.

De plus, l’Ontario implémentera un récépissé de vaccination numérique muni d’un code QR — un outil sécurisé et sécuritaire, que l’on peut facilement apporter partout. Ce récépissé de vaccination numérique pourra être conservé sur un téléphone mobile et être présenté facilement pour prouver son statut de vaccination lorsque requis. La province lancera également une nouvelle application pratique et facile à utiliser qui permettra aux entreprises et aux organisations de lire le récépissé de vaccination numérique et de vérifier sa validité, tout en protégeant la confidentialité des utilisateurs.

Avec le début de l’année scolaire 2021-2022, il est essentiel de garder les écoles de la province sécuritaires et les étudiants en classe. La province collaborera avec les bureaux de santé publique afin d’utiliser le système COVaxON déjà en place pour confirmer de manière sûre et sécurisée le statut de vaccination des élèves. La province s’est engagée à informer les parents de tout accès aux données relatives à la vaccination et à l’inscription de leurs enfants requis pour garder les écoles sécuritaires. Cet accès permettra aux bureaux de santé publique de consulter les renseignements dont ils ont besoin pour assurer une gestion rapide des cas et des contacts, au besoin, afin de limiter les perturbations s’il y a des cas ou des éclosions dans les écoles et de maintenir les élèves en classe.

« À l’approche de l’automne, nous observons déjà une augmentation du nombre de cas de COVID-19, a affirmé le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef. Alors que nous déployons la stratégie du « dernier kilomètre » pour augmenter le taux de vaccination, la mise en place d’un certificat de vaccination est une étape importante pour doter la population ontarienne des outils dont elle a besoin pour limiter davantage la propagation du virus, assurer sa sécurité et garder la province ouverte et opérationnelle. »

« L’utilisation d’un code QR combinée à celle d’une application de vérification fiable conçue en Ontario contribuera à soutenir les mesures de santé en place à l’échelle de la province, a déclaré Kalee Rasheed, ministre associé de l’Action pour un gouvernement numérique. Ces outils pratiques et sécurisés fourniront aux particuliers un moyen facile, rapide et efficace de prouver leur statut de vaccination, tout en mettant à la disposition des entreprises un processus de validation simple. »

Les commentaires sont fermés.

TIM TIERNEY - eNews!
Sign-up today for Community news updates
Want to findout what is going on in the ward? Sign-up for your free monthly electronic eNewsletter. You can unsubscribe at anytime!

Stay informed on community events
See what is going on at City Hall
Keep up to date on new offerings
and much much more...
Subscribe Now
Your information will not be shared to anyone.