Réaffectation volontaire des travailleurs et travailleuses en éducation pour pallier le manque de personnel

Réaffectation volontaire des travailleurs et travailleuses en éducation pour pallier le manque de personnel

L’Ontario apporte un soutien supplémentaire aux aînés et aux collectivités pendant la pandémie de COVID-19

13 mai 2020 13h00 Cabinet du premier ministre

SOURCE ORIGINALE

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario collabore avec le secteur provincial de l'éducation afin de réorienter volontairement des employés et employées disponibles vers des rôles essentiels dans les établissements de soins collectifs pendant la pandémie de COVID-19. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts continus du gouvernement visant à réaffecter les travailleurs et travailleuses du secteur public là où on a le plus besoin d'eux, comme dans les hôpitaux, les foyers de soins de longue durée, les maisons de retraite, les refuges pour femmes et les foyers pour personnes ayant une déficience intellectuelle.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd'hui du ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, et de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, pour présenter les détails de cette initiative.

« C'est remarquable de voir nos conseils scolaires, nos conseillères et conseillers ainsi que nos dirigeants syndicaux se mobiliser et donner aux travailleurs et travailleuses en éducation la possibilité de soutenir notre personnel de première ligne et de prendre soin des membres les plus vulnérables de la collectivité, a déclaré le premier ministre Ford. Qu'il s'agisse de soutien en cuisine, à l'entretien ou en matière de mieux-être mental, cette initiative volontaire permettra à nos travailleurs et travailleuses en éducation d'aller là où les besoins sont les plus criants pendant la pandémie et de contribuer à améliorer la vie des gens et des collectivités. »

Le gouvernement de l'Ontario, les associations de conseillères et conseillers scolaires et presque tous les représentants syndicaux provinciaux ont élaboré ensemble et approuvé un cadre visant à permettre la réaffectation volontaire du personnel du secteur de l'éducation, à titre temporaire, tout en assurant le maintien de leur statut d'emploi auprès du conseil scolaire dont il relève.

« Chaque jour, les gens de notre province contribuent de manière décisive à soutenir celles et ceux qui sont le plus durement touchés par la pandémie, a souligné le ministre Lecce. Nous savons que nous devons en faire davantage pour prendre soin de nos aînés. C'est pourquoi cet accord est si important. Il ouvre la voie à la réaffectation d'un plus grand nombre d'employés pour aider nos citoyens les plus vulnérables à vivre dignement en leur offrant soutien et confort. Je tiens à remercier nos travailleurs et travailleuses en éducation de s'être mobilisés pour offrir leur aide, se positionnant ainsi en véritables leaders au sein de notre collectivité. »

Plus tard cette semaine, moyennant la mise en place au niveau local d'un accord en vertu du cadre visant la réaffectation, le personnel admissible du secteur de l'éducation sera jumelé via un portail en ligne aux établissements de soins collectifs confrontés à une pénurie de personnel. Les rôles vacants comprennent le personnel d'entretien, les employés chargés de préparer les repas, les travailleurs des services à l'enfance et à la jeunesse, les travailleurs sociaux et les aides-enseignants. Une formation et l'équipement de sécurité appropriés seront fournis aux travailleurs et travailleuses réaffectés. Les bénévoles seront admissibles à la prime provinciale temporaire liée à la pandémie et aux services de garde d'enfants d'urgence.

Faits en bref

  • Les employés et employées qui assurent directement la continuité de l’apprentissage des élèves ne sont pas admissibles à la réaffectation. Il s’agit notamment des enseignants et enseignantes ainsi que des éducateurs de l’enfance en difficulté. La plupart des autres employés et employées sont admissibles, sous réserve des besoins opérationnels de leur conseil scolaire.
  • Une réaffectation temporaire peut être interrompue à tout moment par l’employé, l’employeur d’origine ou l’établissement d’accueil.
  • Le personnel du secteur de l’éducation recevra de plus amples renseignements des conseils scolaires une fois que ceux-ci auront conclu un accord en vertu du cadre visant la réaffectation.
  • Le cadre visant la réaffectation a été approuvé en principe par les quatre associations de conseillères et conseillers scolaires ainsi que par les syndicats et conseils syndicaux suivants, au niveau provincial et central : l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), l’Alliance des travailleuses et travailleurs en éducation de l’Ontario (ATEO), la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (FEEO), la Fédération des enseignantes et enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (FEESO) et l’Ontario English Catholic Teachers' Association (OECTA).

Document d’information

Ressources additionnelles

  • Consultez le site Web de l’Ontario pour en savoir plus sur la façon dont la province continue à protéger la population ontarienne de la COVID-19.

Les commentaires sont fermés.

TIM TIERNEY - eNews!
Sign-up today for Community news updates
Want to findout what is going on in the ward? Sign-up for your free monthly electronic eNewsletter. You can unsubscribe at anytime!

Stay informed on community events
See what is going on at City Hall
Keep up to date on new offerings
and much much more...
Subscribe Now
Your information will not be shared to anyone.