De l’art pour panser les plaies dans le croissant Jasmine, à Ottawa

jasmine-art5

Par: Ici Ottawa-Gatineau

Une série de sculptures faites de branches d’arbres, de plumes et de lumières de Noël a été installée près de la banque alimentaire de cette rue du quartier Gloucester.

Au cours des trois dernières années, le croissant Jasmine a été le théâtre de trois homicides, de plusieurs fusillades et d’un certain nombre d’agressions au couteau, ce qui a contribué à y créer une atmosphère de peur.

« Lorsqu’un quartier est frappé par un acte de violence, il est tout de suite caractérisé [comme violent] », souligne l’artiste Marc Walter, qui a conçu les sculptures. Il montre comme preuve les pancartes « à louer » et « à vendre » qui sont bien visibles dans le secteur.

« Mais quand on parle aux résidents ici, [on réalise qu’] ils ont une vie normale, comme vous et moi », souligne-t-il.

L’artiste, qui travaille avec des matériaux naturels, a bénéficié de l’aide de nombreux citoyens pour ériger ces oeuvres. « Nous avons eu des gens de tout âge : des familles, des immigrants, des adultes, des jeunes enfants », raconte-t-il. « Plusieurs de ceux qui ont mis la main à la pâte étaient des clients de la banque alimentaire. »

Le Centre de ressources de l’Est d’Ottawa et le Comité de sécurité du croissant Jasmine prennent aussi part au projet d’art, dont le but est de donner à la communauté une occasion de se rassembler autour d’un projet positif.

Les commentaires sont fermés.

TIM TIERNEY - eNews!
Sign-up today for Community news updates
Want to findout what is going on in the ward? Sign-up for your free monthly electronic eNewsletter. You can unsubscribe at anytime!

Stay informed on community events
See what is going on at City Hall
Keep up to date on new offerings
and much much more...
Subscribe Now
Your information will not be shared to anyone.