Les trois faits qu’il faut connaître à propos des changements apportés au Règlement temporaire sur le port obligatoire d’un masque

Les trois faits qu’il faut connaître à propos des changements apportés au Règlement temporaire sur le port obligatoire d’un masque

27 août 2020 Articles en vedette

Source Originale

En juillet 2020, le Conseil municipal a adopté un règlement temporaire obligeant à porter le masque dans tous les lieux publics clos. Même si de nombreux résidents ont adopté le masque, la COVID-19 sévit toujours dans notre collectivité. Puisque les écoles, les commerces et les entreprises de services continuent de rouvrir leurs portes, il est essentiel que nous prenions tous nos responsabilités afin d’enrayer la propagation de ce virus.

Le Conseil municipal a apporté hier un certain nombre de modifications au règlement sur le port du masque, afin de le durcir. Voici les changements apportés et les raisons pour lesquelles ils l’ont été.

  1. Le règlement est prorogé jusqu’au 31 octobre 2020

Vers la mi‑juillet, le nombre de personnes diagnostiquées de la COVID-19 à Ottawa a commencé à augmenter. Les tendances de l’évolution des cas d’hospitalisation ont elles aussi progressé dans le même temps, et récemment, on a relevé des éclosions dans les centres de garde d’enfants et dans les établissements de travail.

Le Règlement temporaire sur le port obligatoire d’un masque est un mécanisme important pour endiguer la propagation de la COVID-19 dans notre collectivité. En le prorogeant, nous pourrons réduire les risques d’infection tout en misant sur les progrès accomplis dans la relance de notre économie. Ce règlement fera l’objet d’une révision tous les deux mois environ et pourra être prorogé à nouveau, selon l’évolution de la pandémie.

Ce règlement exempte toujours les jeunes enfants et tous ceux et celles qui sont atteints d’une incapacité ou d’un problème de santé et qui ont par exemple de la difficulté à respirer ou des troubles cognitifs les empêchant de porter le masque en toute sécurité. Quiconque est incapable de mettre ou d’enlever le masque sans aide est aussi exempté de l’application de ce règlement. Il n’est toujours pas obligatoire de fournir la preuve de l’exemption.

Nous mettrons également ce règlement à jour pour tenir compte du fait qu’il faut porter le masque dans les véhicules de location comme les taxis, les limousines et les entreprises de transport privées. Cette modification permet d’harmoniser le règlement de la Ville d’Ottawa avec la Lettre d’instructions adressée aux entreprises par Santé publique Ottawa le 6 juillet 2020.

  1. La Ville peut établir les zones dans lesquelles il est obligatoire de porter le masque

Durant le printemps et l’été, il y a simplement eu, sur tout le territoire de la Ville, beaucoup trop de grands rassemblements dans lesquels les résidents ne portaient pas de masque ou ne respectaient pas la distanciation sociale de 2 mètres. Ces types de rassemblements sont très risqués pour la transmission du virus.

Si les grands rassemblements de ce type se poursuivent dans un secteur précis de son territoire, la Ville peut désormais établir les zones dans lesquelles il est obligatoire de porter le masque. Les résidents et les visiteurs de ce secteur seraient alors obligés de porter le masque dans les lieux publics clos ou en plein air. Cette règle peut s’appliquer uniquement durant certains jours de la semaine, pendant des heures précises du jour.

Les commerces et les entreprises sont toujours en train de rouvrir leurs portes, y compris les cafés‑terrasses. La capacité d’établir les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire, au besoin, permettra à la Ville d’aménager, pour les résidents, un environnement sécuritaire, dans lequel ils pourront socialiser et profiter du plein air pendant que la météo est toujours clémente.

Pour savoir si elle doit établir une zone dans laquelle il est obligatoire de porter le masque, la Ville tient compte :

    • de la consigne de la médecin chef en santé publique d’Ottawa lorsqu’elle constate qu’il s’agit d’une mesure nécessaire pour la santé et la sécurité du public;
    • du nombre d’incidents de comportements à haut risque, par exemple lorsqu’on ne porte pas de masque et que l’on ne respecte pas la distanciation physique dans un secteur achalandé;
    • de la superficie et des dimensions du secteur de la Ville en cause et de la question de savoir si le public peut respecter la distanciation physique.

Si elle établit une zone dans laquelle il est obligatoire de porter le masque, la Ville adresse, aux résidents, aux commerces et aux entreprises, un préavis de 24 à 48 heures.

L’établissement des zones dans lesquelles il est obligatoire de porter le masque ne se veut pas une solution à long terme. Cette mesure arriverait à expiration dans les 60 jours au plus tard, selon les circonstances.

  1. Les masques sont désormais obligatoires dans les zones communes fermées dans les immeubles d’appartements ou en copropriété

Les résidents et les exploitants d’immeubles ont fait savoir que le masque n’est pas largement adopté dans les zones communes des immeubles d’appartements et des immeubles en copropriété, ce qui fait courir des risques aux résidents, surtout ceux qui font partie des citoyens les plus vulnérables de la population de la Ville.

Les exploitants d’immeubles en copropriété et d’immeubles d’appartements doivent désormais poser bien en vue, dans toutes les entrées des immeubles, des affiches reproduisant des messages précis à propos du règlement. On peut aussi se procurer, pour les faire imprimer, les affiches du règlementLe fichier PDF s’ouvre dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre portant les messages prescrits. Les exploitants d’immeubles doivent aussi prévoir, dans toutes les entrées, des produits de désinfection à base d’alcool pour les mains.

À propos du masque

Il faut porter le masque en plus d’appliquer d’autres mesures de protection, par exemple en respectant la distanciation physique, en se lavant les mains, en s’abstenant de se toucher les yeux, le nez ou la bouche sans s’être lavé les mains et en restant à la maison si on est malade.

Veuillez cliquer sur ce lien(lien externe) pour en savoir plus sur le port du masque dans les lieux publics et pour prendre connaissance de la FAQ et d’autres précisions à propos de ceux et celles qui n’ont pas à porter le masque ou le couvre‑visage.

Pour savoir comment bien porter le masque et où acheter un masque, veuillez consulter le site SantePubliqueOttawa.ca/masques(lien externe).

Il y a beaucoup d’incertitude pendant la pandémie de COVID-19, et on peut facilement être pris au dépourvu en raison de toutes les inconnues. Ce que nous savons par contre avec certitude, c’est que porter le masque permet de réduire la propagation de ce virus. Nous vous invitons à tout mettre en œuvre pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19 dans notre collectivité. Nous viendrons à bout de cette pandémie en veillant sur nos voisins et en nous protégeant les uns et les autres.

Les commentaires sont fermés.

TIM TIERNEY - eNews!
Sign-up today for Community news updates
Want to findout what is going on in the ward? Sign-up for your free monthly electronic eNewsletter. You can unsubscribe at anytime!

Stay informed on community events
See what is going on at City Hall
Keep up to date on new offerings
and much much more...
Subscribe Now
Your information will not be shared to anyone.