Soutenir les écoles pendant la COVID-19 – mise à jour

 Soutenir les écoles pendant la COVID-19 – mise à jour

Au moment où se poursuit la réouverture des écoles dans notre région, Santé publique Ottawa (SPO) continue de collaborer avec les conseils scolaires locaux et les organisations pour mettre en oeuvre les normes et les directives provinciales. Aux côtés de ses partenaires des conseils scolaires, SPO continue de répondre aux questions et aux préoccupations des familles, du personnel scolaire et des élèves concernant la COVID-19 et s’assure de fournir les informations les plus récentes possibles.

Les résidents d’Ottawa doivent encore faire leur part pour maintenir la transmission dans la communauté à un faible niveau afin d’aider à empêcher l’entrée de la COVID-19 dans les écoles en premier lieu.

SPO continue de surveiller et d’évaluer les données épidémiologiques locales liées aux personnes qui ont reçu un diagnostic de COVID-19, les risques de transmission communautaire et l’absentéisme dans les écoles. La prise de décision se fondera sur les données les plus récentes dont on dispose.

Équipe de soutien aux écoles pour la COVID-19

SPO a mis sur pied une équipe de soutien aux écoles pour la COVID-19 qui réunit du personnel chevronné et 45 infirmières et infirmiers en santé publique. Ils recevront une formation sur les secteurs d’intervention privilégiés visant à soutenir les écoles. Les infirmières et infirmiers en santé publique travaillent avec les écoles à la fois virtuellement et régulièrement dans le milieu scolaire pour aider à répondre aux questions de la communauté scolaire. Ils fournissent aux écoles une liste de contrôle pour s’assurer que leurs plans et pratiques sont mis en oeuvre de manière à répondre à nos attentes en matière de prévention et de contrôle des infections. En tant qu’agents de liaison de SPO, nos infirmières et infirmiers seront à la disposition des directions et seront régulièrement présents dans les écoles. Ils travailleront également pour appuyer les écoles privées d’Ottawa et les quatre plus grands établissements d’enseignement postsecondaire de la ville (l’Université d’Ottawa, l’Université Carleton, le Collège Algonquin et La Cité).

Équipe d'intervention en réponse aux grappes dans les quartiers

SPO a également mis sur pied une équipe d'intervention en réponse aux grappes dans les quartiers. En collaboration avec l’équipe d’épidémiologie de SPO, elle recensera les quartiers où se trouvent des grappes de cas de COVID-19, se mobilisera rapidement et y interviendra de façon continue. L’équipe mènera des enquêtes et examinera les données pour déterminer les facteurs communs, les obstacles et les inégalités qui sont potentiellement la cause profonde de la propagation accrue de la COVID-19. Les grappes de cas dans la communauté peuvent exacerber les inégalités en matière de santé et découler de désavantages socio-économiques en raison d’une variété d’enjeux, comme l'accès aux services de soins de santé. Les grappes de cas sont plus susceptibles de se produire, et sont plus difficiles à contrôler, dans les endroits où les personnes ne sont pas en mesure de mettre en oeuvre des mesures de protection personnelle (p. ex., la distanciation physique). C'est également le cas dans les endroits où se trouvent des barrières qui bloquent l’accès aux services de soins de santé, comme la langue, la racialisation, la pauvreté, un manque de confiance envers l’autorité ou le gouvernement, ou encore où les résidents croient que les institutions se soucient peu de leurs préoccupations et de leur réalité. L’intervention face à ces grappes de cas peut demander la participation de divers partenaires communautaires. Par ailleurs et surtout, dans les situations où les grappes de cas au sein de la communauté ont lieu dans des secteurs densément peuplés d’immigrants et de populations racialisées, l’intervention peut exiger que la communauté se mobilise de façon authentique pour participer aux stratégies d’intervention définies selon les renseignements de représentants communautaires bien informés et ayant de nombreux liens avec les résidents en question.

L’équipe d'intervention en réponse aux grappes dans les quartiers réunit des membres du personnel qui ont de l’expérience comme agents de développement communautaire et peuvent travailler avec des partenaires communautaires pour mettre au point un plan visant à réduire la propagation du virus. Cette équipe concentre ses efforts sur le travail auprès de la communauté, sur l’établissement de liens avec des partenaires et des membres de la communauté et, par conséquent, sur l’efficacité accrue des précautions et des interventions à l’égard de la COVID-19. Cette équipe travaillera également en étroite collaboration avec des partenaires ciblés, notamment les navigateurs du Centre de santé pour nouveaux arrivants, le groupe de travail sur les besoins humains et les Services sociaux et communautaires afin de faciliter l’accès aux solutions et de réduire les obstacles. En outre, SPO a créé un petit bassin de ressources pour s'adjoindre et rembourser des leaders de la collectivité à titre d'ambassadeurs de SPO qui pourraient être mieux placés pour interpréter ou mettre en contexte les interventions et les messages clés, et ainsi favoriser leur succès.

L’équipe d'intervention en réponse aux grappes dans les quartiers travaillera avec les infirmières et infirmiers en santé publique qui ont été affectés à des écoles dans ces quartiers, et les soutiendra. De concert avec les intervenants et les partenaires communautaires, y compris le Comité d’intervention de la COVID-19 de Champlain (CICC), les infirmières et infirmiers en santé publique participeront à la promotion de la santé et de la prévention, et l'appuieront, dans ces communautés.

Gestion des éclosions

Le 26 août, la province a publié un document d’orientation sur la gestion des éclosions dans les écoles, qui décrit les responsabilités des bureaux de santé publique (BSP), du ministère de la Santé, de Santé Ontario, de Santé publique Ontario (SPO), du ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, du ministère de l’Éducation, des administrateurs scolaires et des conseils scolaires. Les directives s'appliquent également aux services de garde des écoles.

Selon les directives provinciales, on entend par éclosion dans une école deux ou plusieurs cas de COVID- 19 confirmés en laboratoire chez les élèves ou les membres du personnel (ou d’autres visiteurs) dans une école avec un lien épidémiologique, dans une période de 14 jours, où au moins un cas aurait raisonnablement acquis l’infection à l’école (y compris le transport et les services de garde avant ou après l’école).

La fin d’une éclosion peut être déclarée après une période d’au moins 14 jours où rien ne permet de confirmer une transmission en cours pouvant raisonnablement être liée à l’exposition à l’école et lorsqu’aucune autre personne malade associée aux premières cohortes exposées est en attente de résultats de tests.

Conformément aux directives provinciales, SPO est responsable de ce qui suit :

  • Faire enquête sur les groupes de personnes ayant reçu un diagnostic de la COVID-19 liés aux emplacements scolaires (p. ex., le transport scolaire, la fréquentation sur place ou travail dans un emplacement scolaire physique, les programmes avant et après l’école qui sont offerts à l’école ou les autres installations partagées avec l’école).
  • Déterminer s’il y a une éclosion, déclarer une éclosion et déclarer la fin d’une éclosion. Une éclosion est terminée après une période d’au moins 14 jours où rien ne permet de confirmer une transmission en cours pouvant être liée à l’exposition à l’école et lorsqu’aucune autre personne malade associée aux premières cohortes exposées est en attente de résultats de tests.
  • Fournir des directives et des recommandations à l’école concernant les mesures de contrôle des éclosions qui sont en phase avec les consignes du ministère de l’Éducation et du ministère de la Santé.
  • Donner des recommandations sur l’isolement des cohortes et l’éventuelle nécessité d’une fermeture partielle ou complète de l’école selon l’ampleur d’une éclosion.
  • Formuler des recommandations indiquant qui doit subir un test de dépistage et à quel moment. Ces recommandations doivent s’inscrire dans la stratégie de dépistage plus globale de la province. Dans certains cas, faciliter une approche coordonnée en matière de dépistage, en collaboration avec Santé Ottawa, y compris la prestation d’un numéro d’enquête ou d’éclosion.
  • Mener une enquête sur place dans le cadre d’une éclosion, au besoin, en coordination avec l’école et le conseil scolaire ainsi que les autres intervenants pertinents (p. ex., le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences).
  • Émettre des décrets du médecin chef en santé publique ou de son mandataire en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé (LPPS), au besoin.
  • Déclarer la fin de l’éclosion.

Pour prévenir la transmission de la COVID-19 dans les écoles, il est essentiel de la limiter dans la collectivité même. La détection et l’intervention précoces en cas d’éclosion dans les écoles sont essentielles pour contrôler la transmission du virus dans la collectivité. SPO suivra les normes provinciales et fournira des directives en matière de prévention et de contrôle des infections aux écoles pour les scénarios de transport et les scénarios en classe.

Conformément à la procédure normale, lorsqu’une personne reçoit un diagnostic de COVID-19, Santé publique Ottawa recherche les personnes qui ont été en contact avec le cas, détermine les contacts étroits et communique avec les personnes directement concernées.

Dépistage

Conformément aux directives provinciales relatives à la gestion des éclosions dans les écoles, Santé Ontario est responsable de coordonner la planification locale chez les partenaires du système de santé pour le dépistage, afin d’assurer l’accessibilité des ressources pour réaliser les tests, en plus de:

  • Déployer des ressources pour réaliser les tests et les modalités permettant de répondre aux besoins en matière de tests définis par le BSP.
  • Collaborer avec les BSP, les conseils scolaires et les écoles pour surveiller les demandes de tests et l’accès aux tests.
  • Collaborer avec les centres de dépistage afin d’optimiser la cueillette d’échantillons et la répartition afin de réduire les délais.

Le CICC et Santé publique Ontario (SPO) travaillent ensemble pour mettre en oeuvre les politiques du ministère de la Santé de l’Ontario sur les priorités en matière de dépistage à Ottawa.

Le CICC continue d’employer, d’exploiter et de gérer le centre d’évaluation de l’aréna de Brewer Park, le centre d’évaluation dans le stationnement du GTR sur le chemin Coventry sur rendez-vous ainsi que les deux Cliniques de soins pour la COVID-19 (promenade Moodie et chemin Heron) par l’entremise d’hôpitaux de la localité. Les questions liées à la stratégie provinciale de dépistage peuvent être soumises en ligne à l’aide d’un formulaire en ligne.

Travail en cours

SPO continue de rencontrer régulièrement les conseils scolaires pour évaluer et examiner les plans de réouvertures, et pour fournir des commentaires à cet effet. Divers scénarios axés sur les écoles ont été prévus et mis en pratique au moyen d’exercices sur table. Grâce à ces exercices, les intervenants ont pu déterminer les besoins et les lacunes entourant une intervention adéquate lors de situations courantes pouvant se produire à l’école. Ils ont passé en revue les scénarios initiaux, avec la haute direction des conseils scolaires et de SPO, concernant les personnes symptomatiques à l’école et les cas confirmés de COVID-19 à l’école. D’autres scénarios et exercices sur tables suivront au niveau des surintendants et des infirmières et infirmiers de l’équipe de soutien aux écoles pour la COVID-19.

SPO a examiné les plans de réouvertures des quatre plus grands établissements d’enseignement postsecondaire d’Ottawa (l’Université d’Ottawa, l’Université Carleton, le Collège Algonquin et La Cité) et les a rencontrés.

SPO continue de donner aux écoles et aux conseils scolaires des directives sur la prévention de la COVID- 19 et sur l’état de préparation nécessaire à la gestion des personnes ayant reçu un diagnostic de COVID- 19, des contacts et des éclosions, conjointement aux consignes du ministère de l’Éducation et du ministère de la Santé.

Stigmatisation

Malheureusement, la pandémie de COVID-19 a donné lieu à une hausse de la stigmatisation et des préjugés à l’endroit des personnes qui ont contracté le virus, des personnes dont on pense qu’elles sont porteuses du virus en raison de leur apparence, et des personnes que l’on pense originaires des régions où le virus de la COVID-19 est apparu la première fois.

En raison de cette hausse de la stigmatisation, certaines personnes ne veulent pas subir un dépistage de la COVID-19 ou consulter pour obtenir les soins dont elles ont besoin. Il arrive aussi qu’elles refusent de communiquer de l’information sur leurs contacts et qu’elles se sentent isolées ou rejetées, voire qu’elles soient victimes de violence.

Le personnel de SPO offre actuellement une formation pour s’assurer que ses messages permettent de réduire et d’éliminer la stigmatisation découlant de la COVID-19.

Prochaines étapes

SPO continue de travailler en étroite collaboration avec les intervenants communautaires et avec des partenaires comme CHEO, les équipes de soins de santé de la région et les pédiatres dans la collectivité, pour s'assurer que la rentrée des classes se déroule de la façon la plus sécuritaire possible, en trouvant un équilibre entre le risque de transmission de la COVID-19 et l'atténuation d'autres méfaits pour le bien-être des élèves, des familles et du personnel.

Des ressources à l’intention des étudiants, des familles et des conseils scolaires concernant la COVID-19 et la rentrée scolaire seront mises à jour à mesure que de nouveaux renseignements seront disponibles.

Liens utiles

Les commentaires sont fermés.

TIM TIERNEY - eNews!
Sign-up today for Community news updates
Want to findout what is going on in the ward? Sign-up for your free monthly electronic eNewsletter. You can unsubscribe at anytime!

Stay informed on community events
See what is going on at City Hall
Keep up to date on new offerings
and much much more...
Subscribe Now
Your information will not be shared to anyone.